département d'études juridiques et économiques de périgueuxuniversité de bordeaux

ACTUALITéS


   "L'enseignement supérieur à Périgueux est aussi qualitatif que celui de Bordeaux."

14/09/2016

Peux-tu te présenter en quelques mots et nous expliquer ton parcours ?
Bonjour, je m’appelle Gauthier, j’ai 25 ans. J’ai fait un BAC scientifique au lycée Bertrand de Born à Périgueux avec l’ambition de devenir architecte. Mais plusieurs expériences professionnelles m’ont détourné de ce projet. J’ai tenté une 1ère année en licence d’histoire de l’art à Bordeaux mais cela ne me convenait pas. Puis je suis arrivé au DEJEP en septembre 2010.
Après avoir obtenu, non sans difficultés, ma première et deuxième années, en raison de difficultés personnelles, j’ai terminé la troisième année au DEJEP avec pour matières fondamentales le Droit du Travail et le Droit des Contrats Spéciaux.
Actuellement, je suis en Master 1 Gestion de Patrimoine Privé avec pour objectif de devenir huissier. (je viens de l’obtenir, et je serai donc, très prochainement, huissier de justice stagiaire).

 
Pourquoi le DEJEP ?
J’ai effectué une 1ère année à Bordeaux en Histoire de l’art mais l’éloignement familial était trop difficile dû à certains problèmes personnels qui me faisaient faire énormément d’allers retours. Et après réflexion, ayant comme second souhait l’envie de faire du droit, j’ai décidé d’entamer une licence au sein du DEJEP.
 
Quels étaient tes objectifs au sein du DEJEP ?
Quand je suis arrivé au DEJEP, je n’avais pas de réel objectif en tête, ni de projet professionnel. J’avais une attirance pour le métier de notaire mais j’ai vite constaté que le parcours étudiant pour accéder à ce métier était très difficile. Puis j’ai pensé à devenir Intendant des collèges et lycées. Et finalement, mon choix s’est porté sur le métier d’huissier. Même si beaucoup de personnes pensent que c’est un métier de « méchant », il faut savoir que ce sont surtout des personnes qui viennent en aide aux autres. J’ai eu la chance de rencontrer des huissiers qui m’ont parlé de leur métier et ils m’ont tout de suite convaincu.
 
Que penses-tu de l’enseignement supérieur en Dordogne ?
Je pense que l’enseignement supérieur à Périgueux est aussi qualitatif que celui de Bordeaux. On y retrouve les mêmes cours, parfois ce sont toujours les mêmes intervenants qu’à Bordeaux. De plus, pour les jeunes de Dordogne qui souhaitent s’orienter vers ce type d’étude, la proximité entre le DEJEP et leur lieu d’habitation est un réel avantage.
Quand on est étudiant au DEJEP, on n’est pas lâché dans la nature comme peuvent l’être les étudiants de la Fac de Bordeaux. Nous avons un véritable accompagnement à Périgueux. Ça rend les études encore plus intéressantes et interactives quand on a une proximité avec les intervenants.
 
As-tu un bon souvenir au DEJEP, une anecdote à nous raconter ?
Au cours de ma période au DEJEP, j’ai rencontré plusieurs soucis dans ma vie personnelle. C’était compliqué pour moi d’arriver à gérer les études et ma vie privée. Mais ce que je garde comme un très bon souvenir, c’est l’intervention de Madame GENESTE qui m’a permis d’aménager certains horaires pour que je n’abandonne pas mes études et que j’arrive à obtenir ma licence. Elle a eu une réaction très maternelle envers moi, elle a été une personne décisive dans la réussite de mes études. Aujourd’hui, j’ai gardé de très bons rapports avec elle, nous sommes même devenus amis et nous nous rencontrons souvent pour déjeuner ensemble.